Les oiseaux d’été

L’été qui s’achève fut celui où j’ai apprivoisé l’aquarelle. J’ai enfin sorti mes couleurs du tiroir où elles dormaient depuis des années. La transparence et la délicatesse du médium conviennent parfaitement au dessin d’observation. Voici quelques espèces d’oiseaux chanteurs, aperçus ou entendus sous les arbres du Mont-Royal ou du mont Saint-Hilaire, au cours de l’été.

Cliquez sur l’une des images pour l’agrandir.

Pour en savoir plus

 

Merci de me lire ! Ce billet vous est offert gracieusement et sans publicité. Vous pouvez soutenir mon travail de plusieurs façons :


Abonnez-vous à mon infolettre saisonnière (4 fois par année), pour être informé de tous mes projets.

Vous appréciez mon travail, laissez-moi un pourboire ! Chaque dollars est grandement apprécié.

Vous avez des questions, des idées, des projets, contactez-moi directement. Je suis toujours ravi de vous lire !


Une paruline aux rayons X

Qu’est-ce qui se cache sous le plumage d’une paruline ? C’est ce que j’ai tenté d’imaginer dans cette étude anatomique d’une paruline bleue (Setophaga caerulescens). Le squelette d’une paruline est particulièrement léger pour faciliter le vol et lui permettre de se laisser porter par le vent lors des migrations. La paruline bleue niche dans les forêts de l’est de l’Amérique du Nord et passe l’hiver dans les Caraïbes et en Amérique centrale. Les vertèbres cervicales, plus nombreuses que chez les autres vertébrés, confèrent au cou sa flexibilité. Connaître le squelette d’un animal permet de mieux comprendre ses postures et ses mouvements, ce qui est bien utile lorsqu’on cherche à les saisir sur papier.

Pour en savoir plus

Merci de me lire ! Ce billet vous est offert gracieusement et sans publicité. Vous pouvez soutenir mon travail de plusieurs façons :


Abonnez-vous à mon infolettre saisonnière (4 fois par année), pour être informé de tous mes projets.

Vous appréciez mon travail, laissez-moi un pourboire ! Chaque dollars est grandement apprécié.

Vous avez des questions, des idées, des projets, contactez-moi directement. Je suis toujours ravi de vous lire !


Motif

Je suis ambivalent par rapport à cette crise que nous traversons. Comme tout le monde, je suis inquiet pour la santé de mes proches et je me demande ce qu’il adviendra de mon avenir professionnel dans un contexte de crise économique. Je me suis endetté pour acheter une tablette et un ordinateur doté d’une bonne carte graphique. Je dois commencer les paiements alors que je me retrouve du jour au lendemain sans revenus. Mais je ne peux m’empêcher de me réjouir du calme de mon quartier, des étoiles qui apparaissent maintenant quand le jour tombe, de la pollution qui diminue. À quelque choses malheur est bon. Une partie de moi s’impatiente, je veux savoir ce qui s’en vient, planifier. Et en même temps, je voudrais que cette période où le temps est suspendu ne se termine jamais. Je passe mes journée à dessiner, par plaisir. Je dois même me mettre des limites. À trop passer de temps sur la tablette, je suis en train de développer une tendinite à l’épaule…

motif
1er essai de motif, trois plantes indigènes du Québec : Anemone canadensis, Fragaria virginiana et Aquilegia canadensis

Fasciné par les œuvres de William Morris, j’ai passé la journée à travailler sur ce motif. J’ajouterai une couche d’entrelacs derrière les plantes. J’en suis à me demander comment organiser ma vie pour en libérer la plus grande partie pour les projets dont j’ai réellement envie.