Inventaire de vacance

Pointe Est de l'Île-aux-lièvres
Pointe est de l’Île aux lièvres
  • Manger une poutine à la Fromagerie Lemaire de Drummondville, sur la Transcanadienne ;
  • Boire une limonade aux fraises au bout du quai de Saint-Jean-Port-Joli ;
  • Escalader un cabouron à Saint-Germain-de-Kamouraska pour contempler le Fleuve Saint-Laurent d’au-dessus des terres ;
  • Entrevoir le croupion jaune d’une paruline tigrée, entre les branches d’un pin gris ;
  • Écouter les histoires rocambolesques d’une dame franco-canadienne à l’auberge de jeunesse de Rivière-du-Loup ;
  • Partager un dortoir avec des inconnus qui ronflent, qui boivent et qui ont des nuits agitées ;
  • Suivre des yeux le dos blanc des bélugas en chasse, au large de Rivière-du-Loup ;
  • Pique-niquer avec le Poutet dans le vent du large, sur la grève de l’île aux lièvres ;
  • S’avancer dans le Fleuve jusqu’aux chevilles, être saisi par le froid ;
  • Sursauter en entendant le souffle puissant d’un petit rorqual ;
  • Prendre la traverse de Rivière-du-Loup à Saint-Siméon ;
  • Marcher à flanc de montagne jusqu’à la plage de l’anse aux sables, près du village de Baie-des-Rochers ;
  • Monter la côte des Éboulements et réaliser que les voitures hybrides en autopartage ne sont pas infaillibles ;
  • Traverser le pied de lumière d’un arc-en-ciel sur une route de Charlevoix ;
  • Boire une blanche de Charlevoix à l’auberge La fascine sur L’Isle-aux-Coudres ;
  • Se baigner jusqu’aux genoux au milieu des cascades de la Rivière des Boudreault ;
  • Découvrir l’héritage des Petites franciscaines et leur importance dans le développement de Baie-Saint-Paul ;
  • Rentrer en ville le cœur encore plus assoiffé de vent et de nature.

Visite au musée

Le dernier dimanche du mois, l’accès aux collections permanentes du Musée des beaux-arts de Montréal est gratuit.  J’ai mis la recherche d’emploi sur pause et, avec Geneviève et Julia, j’ai parcouru le très bel espace du pavillon Claire et Marc Bourgie.
soldat1200

D’après un œuvre d’Antoine Plamondon, un chemin de croix inachevé, L’arrestation de Notre-Seigneur, 1839.

musee013

Art inuit. Le premier dessin d’après Le pêcheur, une œuvre de Judas Ullulaq, 1999.