Le Jour J

Image du film Solstice
C’est ce soir que sera présenté pour la première fois mon film de fin d’études, Solstice. C’est l’aboutissement d’une aventure qui aura finalement duré quatre ans. Un changement de carrière à la mi-temps de la vie, un retour au collégial avec des étudiants qui auraient pu être mes enfants, quatre années de doutes et de remises en question. Et la réalisation d’un premier court métrage en pleine pandémie. J’ai atteint, un à un, chacun des objectifs qui se sont précisés au cours des dernières années. J’ai désormais un pied dans l’industrie de l’animation, une plus grande confiance dans mes moyens et tout un bagage pour continuer à dessiner.

Le moment est venu de lâcher prise et de laisser mon (très) court métrage prendre son envol…

MAJ 26-05-2021 : Solstice a remporté la bourse Cinesite lors du gala des finissants en dessin animé. « Pour l’exécution globale de l’histoire et la maîtrise des couleurs, qui étaient très harmonieuses. Tous les ingrédients sont bien balancés, aussi bien l’ambiance, le rythme que les compositions. » – Aude Besrest, Cinesite

18 jours

Affiche du film SolsticeLe temps s’accélère. J’en suis à compter les jours. Je dois remettre mon film le 9 mai. Je termine l’animation ces jours-ci. Mais il reste un paquet de retouches à faire pour le son, la couleur, les effets. Et on dirait que plus le temps se comprime, plus j’ai tendance à procrastiner… Première : le mercredi 26 mai 2021.

Élagage · deuxième partie

Petit à petit, ce site se transforme. Je me laisse influencer par Marie Kondō et j’élague le superflu. Avant que certaines informations se perdent dans le foisonnement des archives, je voudrais les remettre en lumière :

En 2017, tout au début de mes cours en animation, j’ai commencé à dresser la liste des ouvrages essentiels pour le dessin, la bande dessinée ou l’illustration. Les livres n’étaient pas mis de l’avant dans la plupart des cours et ça me manquait.

Composition et cadrage

  • Daniel Arijon, Grammar of the film language, Focal Press, 1976 · Plutôt difficile à trouver ! On peut le consulter ici.
  • Molly Bang, Picture this, perception & composition, Bulfinch Press, 1991 · Les rudiments de la composition avec des exercices pratiques.
  • Bernard Duc, L’Art de la composition et du cadrage : Peinture, photographie, bandes dessinées, publicité, Fleurus, 1992 · Le guide pour comprendre la composition. (disponible en bibliothèque)
  • Marcos Mateu-Mestre, Framed Ink, Drawing and composition for visual storytellers, Design Studio Press, 2010 · Rien de mieux que la démonstration par l’exemple !
  • Gustavo Mercado, Filmmaker’s Eye: Learning (and Breaking) the Rules of Cinematic Composition, Focal Press, 2010 · Des tonnes d’exemples magnifiques tirés de grands films.
  • Jean Mitry, Esthétique et psychologie du cinéma, Éditions Universitaires, 1965 · Pour les courageux.

Couleur

  • Johannes Itten, Art de la couleur, approche subjective et description objective de l’art, dessain et Tolra, 2004 ·  Johannes Itten, qui a enseigné au Bauhaus, est le guide idéal pour aborder avec sérieux l’univers infini de la couleur.
  • Ludwig Wittgenstein, Remarks on colors, Blackwell 1977 · Mentionné par Zviane dans Ping-Pong. Pas facile à trouver…

Conception de personnage


Conception de décor

  • Tod Polson, The Noble Approach, Maurice Noble and the Zen of Animation Design, Chronicle Books, 2013 · À la fin de sa carrière, Maurice Noble partage sa méthode de travail et sa vision du design pour l’animation, de l’idéation jusqu’au dessin final.
  • Hans Bacher, Dream Worlds, Production Design for Animation, Focal Press, 2006 · Ce très beau livre regorge d’exemples inspirants, mais le propos est plutôt mince. The Noble Approach est beaucoup plus complet.

Anatomie humaine et animale

Auriez-vous d’autres ouvrages à proposer?

Élagage · première partie

Petit à petit, ce site se transforme. Je blogue depuis 2006 et l’Internet a bien changé depuis. Mes carnets, d’abord très personnels, ont migré plusieurs fois avant de faire place à un site plus professionnel. Je suis généreux de nature. J’aime collectionner les hyperliens, dresser des listes et ajouter une section « pour en savoir plus » à toutes mes publications. L’époque est désormais à la brièveté, j’ai donc choisi d’élaguer le superflu. Mais avant que certaines informations se perdent dans le foisonnement des archives de ce site, je voudrais les remettre en lumière.

Pour commencer, voici la liste des films d’animation et des bandes dessinées qui ont changé mon regard sur ces médiums :

When the Day Breaks (Quand le jour se lève) de Wendy Tilby et Amanda Forbis, Palme d’or du court métrage à Cannes (1999)

Après une enfance bercée par les dessins animés de Walt Disney et les séries japonaises, ces films ont transformé ma vision de l’animation :

Quelques titres en bande dessinée qui m’ont fait redécouvrir la bande dessinée à partir des années 2000 et qui m’ont donné envie de m’y mettre à mon tour :

 

MMXX

Ce blogue entre aujourd’hui en hibernation. Il sera silencieux jusqu’au retour du printemps. Au cours des prochains mois, je consacrerai toutes mes énergies à la production de mon premier film d’animation, Solstice, ainsi qu’à la préparation de mon portfolio. La première du film aura lieu le 20 mai 2020, à la Maison Théâtre, à Montréal. Je retourne au travail ! À bientôt.

II

Si vous souhaitez être avisé du retour des publications, laissez un commentaire sous cet article. (si vous lisez ceci sur la page d’accueil, cliquez d’abord sur le titre du billet pour accéder aux commentaires au bas de la page.)

La souplesse de la panthère

Pour animer, il faut exagérer. Mais je réalise que tout est une question de mesure. J’ai dessiné les premiers mouvements de ma panthère comme si elle était parfaitement souple. Ça ne fonctionnait pas. Le résultat évoquait davantage un serpent qu’une panthère, je dois ajouter quelques raideurs à la base de la queue, dans le bassin et les épaules. Pour trouver le bon dosage, rien de mieux que les références ! (Je me suis même filmé à quatre pattes, mais je ne vais pas publier ça…)

panthere nageant sous l'eauLa souplesse est contrebalancée par la force et la solidité. Lire la suite

Biomécanique du fauve

anatomie du félin
Veterinary Anatomical Illustration, University of Wisconsin

L’heure est venue de trouver des références qui serviront à solidifier l’animation. Pour les êtres humains, c’est simple, il suffit de trouver des volontaires et de les filmer. Pour les animaux, c’est plus complexe. La banque vidéo de la BBC sur Getty Images est bien utile. Mais je cherchais depuis longtemps des images d’un félin vu du dessus. Et puis Émilie m’a envoyé cette vidéo :

Crédit : Paween Sarachan et Arthurnal

Pour débuter avec le cycle de marche d’un félin, ce cours d’Aaron Blaise vaut assurément le prix d’achat : How to Animate a Four Legged Walk Cycle ! D’autres références dans la section Apprendre de ce blogue.

Modelage

Je travaille sur la troisième (ou quatrième) version de mon personnage principal. Avoir un modèle en 3D est toujours utile pour créer les rotations et pour tester les éclairages. Mes outils de modelage servent enfin. Il me reste à trouver la façon de schématiser le tout pour simplifier le dessin au maximum… Pour le court métrage, je devrais le dessiner au moins 360 fois.

Photo du modelage
Lire la suite

Un cégep, la nuit

À la fin du mois de mai, j’ai été bénévole pour le gala des finissants du département d’animation. J’ai pu y voir, en primeur, les films étudiants de cette année. Comme bien d’autres, j’ai eu un coup de cœur pour le magnifique film d’introduction du gala, réalisé par Edith Lebel avec la complicité de Sébastien Lamontagne et d’une bonne partie de l’équipe pédagogique. On y reconnait l’ensemble des lieux que je fréquente au quotidien au CÉGEP du Vieux Montréal : les halls, le café l’Exode, l’ascenseur et les salles de classe.