Une paruline aux rayons X

Qu’est-ce qui se cache sous le plumage d’une paruline ? C’est ce que j’ai tenté d’imaginer dans cette étude anatomique d’une paruline bleue (Setophaga caerulescens). Le squelette d’une paruline est particulièrement léger pour faciliter le vol et lui permettre de se laisser porter par le vent lors des migrations. La paruline bleue niche dans les forêts de l’est de l’Amérique du Nord et passe l’hiver dans les Caraïbes et en Amérique centrale. Les vertèbres cervicales, plus nombreuses que chez les autres vertébrés, confèrent au cou sa flexibilité. Connaître le squelette d’un animal permet de mieux comprendre ses postures et ses mouvements, ce qui est bien utile lorsqu’on cherche à les saisir sur papier.

Pour en savoir plus

Merci de me lire ! Ce billet vous est offert gracieusement et sans publicité. Vous pouvez soutenir mon travail de plusieurs façons :


Abonnez-vous à mon infolettre saisonnière (4 fois par année), pour être informé de tous mes projets.

Vous appréciez mon travail, laissez-moi un pourboire ! Chaque dollars est grandement apprécié.

Vous avez des questions, des idées, des projets, contactez-moi directement. Je suis toujours ravi de vous lire !


La souplesse de la panthère

Pour animer, il faut exagérer. Mais je réalise que tout est une question de mesure. J’ai dessiné les premiers mouvements de ma panthère comme si elle était parfaitement souple. Ça ne fonctionnait pas. Le résultat évoquait davantage un serpent qu’une panthère, je dois ajouter quelques raideurs à la base de la queue, dans le bassin et les épaules. Pour trouver le bon dosage, rien de mieux que les références ! (Je me suis même filmé à quatre pattes, mais je ne vais pas publier ça…)

panthere nageant sous l'eauLa souplesse est contrebalancée par la force et la solidité. Lire la suite

Semaine intensive de modèles vivants

Du 5 au 9 août, j’ai participé à une semaine intensive d’atelier de modèles vivants. Du lundi au vendredi, du matin au soir, dix modèles s’y sont succédé. J’y ai redécouvert le plaisir de dessiner. (Ç’a été un soulagement !) Faire partie de ce rassemblement d’artistes était électrisant. Même si la fatigue se manifestait, souvent, j’aurai voulu que cette semaine se poursuive indéfiniment. Voici quelques-uns des meilleurs dessins.


C’est toujours très éclairant de s’intéresser à la diversité des corps. L’organisation de la semaine Lire la suite