Mes outils d’écriture

Octobre, déjà! Depuis le début de la pandémie, j’ai l’impression que le temps s’accélère. N’empêche que je ronge mon frein en attendant le début du National Novel Writing Month (NaNoWriMo pour les intimes) en novembre. La hâte de plonger dans ce défi d’écriture se dispute à l’inquiétude de ne pas y arriver. J’en suis à l’étape de la préparation du roman à écrire. J’ai mis en place les grandes lignes de l’histoire. De nombreuses questions restent en suspens, mais je sens que l’on s’affaire dans l’arrière-boutique de mon esprit. Je dois faire confiance à ce qui n’est pas pleinement conscient, au corps, aux rêves et au subconscient.

Technophile, j’ai choisi avec soin les outils qui m’accompagneront dans ce mois d’écriture. L’ampleur du défi (50 000 mots en 30 jours) m’a fait renoncer à l’idée d’écrire à la main. J’ai longtemps utilisé Ulysses pour la rédaction, charmé d’abord par son nom puis par son design épuré. Malheureusement, ce logiciel ne fonctionne que sur Mac. J’ai donc cherché une solution de rechange et j’ai découvert Scrivener.

L’interface de Scrivener est beaucoup moins jolie que celle d’Ulysses. Le logiciel exige que l’on passe du temps pour se familiariser avec son fonctionnement. Mais une fois pris en main, je trouve Scrivener plus pratique qu’Ulysses. Il offre ce que je recherche : un mode d’écriture sans distraction visuelle, une façon simple et efficace d’organiser (et de réorganiser) les différentes parties du manuscrit, incluant les notes, les commentaires et même les documents de recherche (textes, images, pages Web). Scrivener 3 est vendu en un seul paiement, somme toute raisonnable, de 55$ (en dollars canadiens). Personnellement, je préfère ce mode d’achat à l’abonnement mensuel.

Que ce soit à mon bureau ou à l’extérieur, j’ai également besoin d’un environnement sonore qui favorise la concentration. Je suis pointilleux et j’ai testé des dizaines de sites Web et d’applications où l’utilisateur peut créer son propre paysage sonore. J’ai découvert (et adopté) myNoise qui offre une très belle sélection d’environnements sonores naturels (ceux que je préfère). Chaque environnement peut être modulé selon nos préférences à l’aide d’un égalisateur à glissière. Cette modulation peut même être animée dans le temps de façon à ce que l’atmosphère évolue naturellement au cours d’une séance d’écriture. Après une semaine très chargée, je me suis assoupi en écoutant la rumeur d’une forêt de la vallée de la rivière noire, au centre de la Suède.

Suède, 2018
Photo prise lors de la séance d’enregistrement de myNoise en Suède. Ça me rappelle les paysages de l’Abitibi.

MyNoise a été créé par l’ingénieur de son Stéphane Pigeon. L’organisation est financée par des dons et le soutien des utilisateurs. Le site Web offre la plupart des environnements sonores gratuitement. Sur l’application mobile, les choix sont plus limités. J’ai payé un montant de 17$ (en dollars canadiens) qui me permet d’avoir accès à la majorité des environnements sonores sur mon téléphone.

Quels sont les outils dont vous ne pourriez plus vous passer pour écrire ? En avez-vous trouvé des meilleurs ? Faites-le-moi savoir dans la section commentaire, au bas de cette page.

Pour en savoir plus

Veuillez noter que ce billet et les liens ci-haut ne sont pas commandités. :-)

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s