Mes alternatives aux GAFAM

Pour l’environnement, pour le respect des droits des travailleurs, mais également pour favoriser la venue d’un Internet, plus diversifié, hors du modèle du capitalisme de surveillance, j’essaie de prendre mes distances avec les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft). C’est une tâche ardue ! Ces multinationales américaines sont omniprésentes et parfois incontournables. Mais petit à petit, j’arrive à m’en détacher. Après plusieurs expérimentations, voici quelques services en ligne que j’ai adoptés.

Navigateur

Depuis plusieurs années, je ne jure que par Firefox, le logiciel libre. La dernière version offre une foule de fonctions pour limiter l’appétit vorace de Facebook et de Google pour les données de navigation. Il est simple d’y ajouter des modules d’extension pour bloquer les publicités et contrôler l’accès aux réseaux sociaux.

Moteur de recherche

J’utilise le plus souvent Qwant et DuckDuckGo pour mes requêtes. Il faut apprivoiser ces moteurs de recherche qui ne disposent pas, comme Google, d’une masse de données à notre sujet. Alterner les moteurs me permet d’obtenir un éventail plus vaste de résultats.

Pour remplacer les logiciels Office

Les logiciels gratuits de la série LibreOffice ont été élaborés et peaufinés par une communauté d’utilisateurs engagés. Je m’en sert depuis plus d’un an et ils sont parfaitement compatibles avec leurs équivalents chez Microsoft. Je ne pourrais plus m’en passer et il est hors de question que je rachète un jour la série de Microsoft.

Traduction

J’ai découvert DeepL, un service nettement supérieur à Google Translate en précisions et en nuances. La version gratuite suffit à mes usages.

Courriel

J’ai ouvert un compte chez ProtonMail. Il m’a fallu quelques jours pour m’habituer à l’interface, mais son utilisation est vraiment simple. En matière de protection de la vie privée, je crois bien qu’il s’agit du service le plus sécuritaire actuellement.

Messagerie

J’ai entendu beaucoup de bien de Signal sans pouvoir l’essayer. Mon vieil iPhone 6S, que je n’ai pas l’intention de changer tant qu’il fonctionnera, n’est pas compatible avec cette application.

Achats en ligne

Éviter l’ignoble Amazon demande pas mal de débrouillardise et de persévérance. La multinationale a le bras long et elle est parfois la seule à distribuer certains produits au Québec. J’essaie, lorsque c’est possible, d’acheter local et de faire affaire directement avec les entreprises qui fabriquent et offrent les produits. J’accepte de passer un peu plus de temps à chercher et de payer quelques dollars de plus afin de magasiner sans intermédiaires. Pour les livres, le site que j’utilise le plus souvent est Leslibraires.ca, le site transactionnel de la coopérative des librairies indépendantes du Québec.

Avez-vous de meilleures suggestions ? Je suis preneur !

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s